Hatsune Miku, une success-story à voix multiples

 

 

Hatsune Miku a 16 ans, mesure 1m58 et pèse 42 kg. Sa particularité ne tient pas à sa longue chevelure bleue, ni même au fait que depuis sa naissance elle est une idole japonaise, dont la notoriété s’étend bien au-delà des frontières. Non, son originalité relève du fait qu’elle n’a tout bonnement aucune existence physique.

                                  hm2

En réalité, Hatsune Miku est née le 31 août 2008 au sein du programme VOCALOID 2 lancé par la société Crypton Future Media dont elle est la mascotte. VOCALOID qu’est-ce que c’est ? C’est un logiciel de synthèse vocale développé par Yamaha Corporation. En y entrant des paroles et une mélodie, il est possible d’un tirer une chanson. Pour ce faire, il contient notamment de nombreuses bases vocales, dont celle qui est devenue très vite la plus populaire : celle assimilée à Hatsune Miku.

La voix de Miku est synthétisée à partir de celle d’une chanteuse et doubleuse japonaise : Saki Fujita. Mais la carrière de l’idole virtuelle ne doit rien à son honorable génitrice. Tout tient en un chara-design et un concept brillamment exploité.

 

  • Un logiciel accessible, stimulant la créativité de tous

Tout un chacun avec le logiciel en main peut créer sa propre chanson dans le registre qui lui plait, dans la langue qui lui sied, en changeant le timbre de la voix, ses vibratos, ses nuances. Fort est de constater que les utilisateurs du logiciel s’y sont donnés à cœur joie, qu’ils soient professionnels ou amateurs. Si l’on prend son seul répertoire officiel – recensant les seules chansons éditées et approuvées par ces concepteurs – il est composé de plusieurs centaines d’albums et il en va de même des nombreux autres “vocaloid”, comme on les appelle communément, qui lui ont fait suite.

En cela Miku ce n’est pas juste une voix mais des voix. Les voix de tous ceux qui à travers elle ont pu et peuvent encore s’exprimer. En effet, elle est l’interprète de plusieurs centaines de milliers de chansons, qui abordent tous les sujets et s’essayent à tous les styles. Elle a raconté des histoires, en adaptant Blanche Neige en chanson dans “ The Snow White Princess Is”, a dénoncé le harcèlement scolaire dans “ Rolling Girl” et s’est même essayé à la critique politique dans “Red Purge”.

Au plus proche de son public et de ses considérations, la possibilité de réellement s’approprier son artiste a beaucoup flatté l’auditoire japonais. Représentative de la culture des idoles, Miku s’insère dans un marché caractérisé par une propension au contrôle du chanteur dans tous les aspects de sa vie, notamment privée (interdiction d’entretenir des relations amoureuses etc.). Dans le cas de Miku, quoi de plus facile que de s’approprier une voix. Mais l’image n’est pas en reste. Mascotte attachante, ses fans n’ont pas manqué d’exploiter son visuel. Ce qui a donné lieu à une vague de vidéos musicales mettant en scène une Hatsune Miku revisitée dans tous les genres, musicalement et visuellement.

hm3

hm4

  • Une expérience inédite et multiforme

Si en amont, en tant qu’outil d’expression, elle a su séduire, c’est aussi le cas en aval au sein d’une communauté qui n’est pas toujours familière du logiciel ou en tout cas de son utilisation. En effet, pour nombre de japonais, l’attrait de la vocaloid au poireau – son objet fétiche –  tient à l’originalité et à l’expérimentation auditive qu’elle implique, mais aussi à la diversité des thèmes abordés, plus en phase avec les préoccupations des Japonais que ce que propose la pop plus conventionnelle. La facilité d’accès de la musique est aussi un argument de taille, surtout pour le jeune public, qui télécharge la plupart de sa musique gratuitement sur des plateformes de partage de vidéos comme Nico Nico Douga.

Véritable emblème de la pop culture, la chanteuse aux couettes bleues est partout : dans des publicités, des défilés de mode, des animés et même en concert sous la forme d’un hologramme. Néanmoins elle trouve des détracteurs en ceux pour qui l’artificialité de la voix est un obstacle.

À tous ceux qui regrettent des performances dénuées d’âme, on peut objecter l’implication des compositeurs des chansons, en particulier lorsqu’il s’agit d’amateurs qui ont su rassembler les foules autour de textes et de messages fédérateurs et qui n’ont vu au travers de la vocaloid, qu’un moyen de se faire entendre du plus grand nombre.

Finalement, beaucoup plus d’humanité, que ce que l’on peut penser, se dégage de Hatsune Miku.

 

 

  • Plus qu’une idole, un projet commun

 

Tout le génie de l’exploitation de la figure de Hatsune Miku, au-delà de la commercialisation de pléthore de produits dérivés (jeux vidéo, goodies etc..), tient à la constante implication du public. Ainsi, les compositeurs amateurs des chansons les plus populaires ont fini par se professionnaliser en étant engagés par différents labels ; des concours sont régulièrement tenus autour de la musique, de la vidéo ou même de l’esthétique de Miku ; des chanteurs et chorégraphes amateurs reprenant ses chansons ont vu leur carrière décoller. Chacun y a trouvé son compte, entre ceux charmés par la voix artificielle, ceux qui cherchaient à s’exprimer et même ceux qui, adhérant au message ont eu plus de mal avec le medium.

Plus qu’un phénomène de mode, Hatsune Miku, qui s’écrit en japonais avec les idéogrammes signifiants “son”, “premier” et “futur”, est une avancée technologique, mais aussi sociale en ce qu’elle est le medium d’une création participative à grande échelle. Œuvre collective, elle est paradoxalement un produit de consommation individuel tant chacun se fait sa propre expérience et surtout sa propre interprétation de la figure d’Hatsune Miku. Sa force relève peut-être en cela. Tout en étant le produit de tous ses fans, elle représente une expérience différente pour chacun d’eux et se construit ainsi sur cette symbiose entre la collectivité et l’individu.

 

hm5

 

 

Vous voulez découvrir un peu plus Hatsune Miku? Voici une petite sélection de ses titres:

 

 

Malak Benhamida

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :