Tournée diplomatique de Moon Jae-in en Europe : compte-rendu de sa réception à l’Hôtel de Ville

illustration 1

 

Le président sud-coréen Moon Jae-in (문재인) et son épouse Kim Jung-sook (김정숙) étaient invités pour une réception officielle le mardi 16 octobre matin à l’Hôtel de Ville par la maire de Paris, Anne Hidalgo. Un orchestre a commencé à jouer dès dix heures, mais ce n’est que quarante minutes plus tard que l’arrivée du Président et de la maire de la capitale a été annoncée. Après avoir salué les invités et serré quelques mains en traversant le hall, les deux personnalités se sont installées, et l’hymne coréen a alors retenti, suivi de la Marseillaise.

 

illustration-2.png

 

Les efforts sud-coréens pour la paix

C’est d’abord Mme Hidalgo qui a pris la parole. Elle a félicité M. Moon pour ses efforts pour la paix dans la péninsule coréenne. Lors de son allocution, le président a affirmé vouloir « tourner la dernière page de la guerre ». Son objectif affiché est sans ambiguïté, une « péninsule pacifique et prospère ». Il a sollicité le soutien de la France dans ce processus. Rappelons que la situation diplomatique entre les deux Corées a très rapidement évolué ces derniers mois, et positivement, avec l’organisation d’un sommet intercoréen entre Kim Jŏng-ŭn (김정은) et Moon Jae-in, ainsi qu’avec la rencontre entre le dictateur nord-coréen et le président des États-Unis Donald Trump. La crainte que cette embellie diplomatiques soit de courte durée, pousse le président sud-coréen à tenter d’accélérer le processus de paix, dans l’espoir de signer la fin définitive de la guerre civile de 1950-1953. En effet, la Corée du Sud n’a jamais signé l’armistice de 1953 et aucun traité de paix n’a jamais été ratifié. Un tel traité est la première étape indispensable à la normalisation des relations diplomatiques entre les deux Corées. À plus long terme, il serait également nécessaire pour leur éventuelle réunification pacifique. Bien qu’il ne soit possible qu’avec l’accord des États-Unis, le Président sous la mandature duquel il serait signé verrait son nom gravé dans l’histoire.

Les liens franco-coréens

Le discours de la maire de Paris était focalisé sur les liens entre la ville Lumière et Séoul : elle a entrepris d’énumérer les points communs et les inspirations mutuelles entre les deux capitales. Parmi celles-ci, le combat contre le changement climatique (elle a rappelé l’annonce faite en Corée du rapport du GIEC la semaine dernière), la Journée sans voiture à Paris et sa cousine la Semaine sans voiture à Séoul, le jardin de Séoul à Paris et le jardin français à Séoul, l’effort pour l’accessibilité des villes aux handicapés (ce qui prête à sourire lorsque l’on sait le manque d’accessibilité dénoncé régulièrement à Paris, et encore plus flagrant à Séoul), le soutien de la Corée du Sud pour l’organisation des Jeux Olympiques de 2024.

Le président sud-coréen s’est aussi prêté au jeu de retracer l’histoire des liens franco-coréens. D’une voix qui a surpris beaucoup de celles et ceux qui ne l’avaient jamais entendu parler auparavant, une voix grave de vieil homme qui aurait une patate chaude dans la bouche, mais tout de même assurée, il a rappelé que la France avait soutenu le mouvement d’indépendance coréen du temps de la colonisation japonaise en accueillant le gouvernement provisoire de Corée, mené par Kim Kyu-sik (김규식, 1881-1950).

Influences mutuelles et légitimation politique

Moon a loué, de façon quelque peu idéalisée, l’« esprit de tolérance » des Parisiens qui ont « [rejeté] toute discrimination » même après les attentats du 11 novembre, et le multiculturalisme et la diversité de la France qui a permis, selon lui, à Marie Curie d’obtenir deux prix Nobel, et à l’équipe de France de football de remporter deux fois la coupe du monde masculine de football. Peut-être s’agit-il d’une allusion très implicite à la récente polémique sud-coréenne sur l’accueil de réfugiés yéménites « coincés » sur l’île de Cheju (제주).

Ces discours étaient l’occasion pour les deux personnalités politiques de se légitimer politiquement. La maire a pu promouvoir l’aménagement des voies sur berges de la Seine à Paris, en prenant comme exemple, la destruction à Séoul d’une autoroute qui recouvrait une rivière, le Ch’ŏnggyech’ŏn (청계천), dans le but d’aménager un chemin piéton le long de ce cours d’eau. M. Moon est même allé jusqu’à affirmer que l’esprit révolutionnaire français, qui avait à cœur de « mettre fin à l’ordre ancien », avait été ravivé par la « Révolution des lanternes » sud-coréenne. La révolution a abouti à la destitution de l’ancienne présidente actuellement en prison pour corruption Park Geun-hye (박근혜) et à l’élection de… Moon Jae-in à la présidence de la République. Est-ce une manière de se légitimer aux yeux des Français et des Coréens ? Il a ainsi fait le parallèle entre la place de l’Hôtel de Ville à Paris, et la place Gwanghwamun (광화문) à Séoul, où se sont déroulées les manifestations aux lanternes hebdomadaires contre Mme Park.

Mme Hidalgo a terminé son discours par un mot coréen prononcé maladroitement : « kamsahamnida » (감사합니다, merci), tandis que M. Moon a commencé le sien par un « bonjour » qui l’était tout autant. Après leurs discours, ils ont salué les chefs de mission diplomatique et les corps constitués, puis ont fait leur sortie en serrant à nouveau les mains de certains invités chanceux – ou juste bien placés – sur les extrémités des bancs.

illustration 3

La réception officielle s’est terminée par un buffet très vite pris d’assaut dans la salle des fêtes de l’Hôtel de Ville – en l’absence du Président sud-coréen et de la maire de Paris, qui se sont entretenus dans un cadre plus confidentiel.

illustration 4

Julie Poujol

 Source : « Moon accueilli dans la tradition française à l’Hôtel de ville de Paris », Yonhap News, http://french.yonhapnews.co.kr/news/2018/10/16/0200000000AFR20181016003900884.HTML?input=rss

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :